lundi 1 février 2016

PAROLES, PARABOLES, SYMBOLES

La Bible, un miroir !


            Il paraît que les messieurs se mettent de plus en plus à utiliser des crèmes pour le visage et des produits de beauté. Nos sœurs font cela depuis longtemps et la coquetterie est plutôt de tradition féminine. Je me souviens d'avoir, avec mon épouse, visité à Paris une femme célibataire d'un âge respectable. Elle pouvait avoir dépassé les soixante-dix ans et elle n'avait aucune ride sur le visage. Elle nous racontait qu'elle se massait soigneusement le visage tous les jours avec une crème de beauté. Il faut dire qu'elle était esthéticienne, métier qui, nous précisa-t-elle, n'était pas très bien vu dans son Eglise… Et pourtant la Bible ne défend pas de se regarder dans un miroir, au contraire. Je suis sûr que ce matin, au moins une fois, vous avez fait ce geste pour arranger vos cheveux, pour vous raser, pour souligner d'un peu de couleur vos lèvres ou vos sourcils.

            Mais avez-vous pensé à regarder dans la Bible ? Avez-vous pris la peine, ce matin, de lire quelques textes de l'Ecriture ? Vous êtes-vous mis à l'écoute de la Parole de Dieu ? Car la Bible elle-même se compare à un miroir. Voici en effet ce que déclare Jacques dans son épître (1. 23) : "Si quelqu'un se contente d'écouter la Parole sans y conformer ses actes, il ressemble à un homme qui observe soigneusement son visage naturel dans un miroir. A peine est-il parti qu'il a déjà oublié ce qu'il a vu et qui devrait être mis en ordre." Cette métaphore du miroir pour la Parole de Dieu est très intéressante et il vaut la peine que nous nous y arrêtions quelques instants. Nous verrons que la réalité dépasse de beaucoup l'image qui nous est donnée.

Comme le miroir nous donne la connaissance de notre visage tel qu'il est, la Parole de Dieu, la Bible, nous donne l'exacte connaissance de nous-mêmes. C'est bien là l'éternelle question de l'être humain : Qui suis-je ? Ou plutôt : Qu'est-ce que je suis ? Question assortie de ces autres points d'interrogation : D'où est-ce que je viens ? Quelle est ma destinée ? Eh bien, la Bible, comme un miroir, me renvoie l'exacte image de ce que je suis.

Quand j'y lis l'histoire d'Abraham, c'est mon portrait que je découvre. Ce grand personnage, le père de tous les croyants, est un jour obligé d'émigrer pour échapper à la famine. En arrivant dans le pays d'accueil, il dit à sa femme Saraï : "Ecoute, je sais que tu es très belle. Quand on te verra, on dira : C'est sa femme ! On me tuera et on te laissera la vie. Dis donc que tu es ma sœur, afin qu'on me traite bien à cause de toi et que je conserve la vie grâce à toi" (Gen. 12. 10-13). Nos petits trucs, nos petits mensonges, nos combines, nos stratagèmes pour sauver notre peau et nous tirer du jeu, voilà bien ce qui nous caractérise.

Quand je lis l'histoire de Marthe, cette femme qui s'activait fébrilement aux affaires de sa maison, alors qu'elle aurait dû profiter de la visite de Jésus et choisir de l'écouter, comme sa sœur, c'est aussi un aspect de ma mentalité qui transparaît et je comprends que je ne sais pas aller à l'essentiel. Quand je lis l'histoire de Nicodème, ce chef religieux et grand professeur, qui vient de nuit poser des questions à Jésus sur l'au-delà, je me rencontre moi-même avec ma quête de l'infini.

Quand je lis ce commandement : "Tu ne convoiteras pas !", voilà que je me découvre plein de désirs inassouvis ou non, ressurgissant toujours à nouveau. Je réalise que mon image ne me satisfait pas, qu'elle a besoin d'être refaite, d'être changée complètement. Oui, la Bible est bien comme un miroir et elle reflète avec exactitude tous les caractères et toutes les situations de tous les hommes, quels qu'ils soient.

Mais un miroir réfléchit aussi la lumière. Peut-être vous êtes-vous amusé, enfant, à renvoyer les rayons du soleil dans les fenêtres du voisin, ou peut-être pour l'éblouir et le provoquer. La Bible aussi nous renvoie l'image de Dieu qui est lumière, lumière éclairante et bienfaisante. Si nous ne connaissions que notre aspect et notre état, nous pourrions vraisemblablement nous prendre en dégoût et sombrer dans le désespoir. Mais quelle chose magnifique, Dieu, dans sa Parole, nous renvoie sa propre image, portrait de gloire et d'éclat, c'est vrai. Mais aussi portrait d'amour, de grâce et de tendresse. En scrutant la Bible, je découvre ce merveilleux personnage de Jésus-Christ, image parfaite de Dieu, effigie fidèle de son être et représentation exacte de son caractère. Il est, lui, le Fils de Dieu, l'incarnation de la sagesse, de la justice et de la vérité.

Pourtant je le découvre comme un personnage si attachant, comme un ami, comme quelqu'un qui m'écoute, qui me comprend et qui vient à mon secours. La lumière qui l'entoure ne m'éblouit pas, elle ne me frappe pas les yeux. Au contraire, elle m'éclaire, elle me sort de moi-même et de mon désordre. Elle me refait complètement. En effet, Jésus-Christ a accompli l'œuvre nécessaire à ma restauration, à mon salut. Il s'est donné à moi. Il s'est sacrifié pour moi et sa mort me purifie de mon péché. Voilà ce que je découvre en plongeant mes regards dans cette loi parfaite (Cf. Jac. 1. 5) qu'est la Bible. Elle qui a été donnée à tout le monde pour procurer la vraie liberté.

Si la Parole est comme un miroir pour révéler ce que je suis et qui est Dieu, elle m'apprend aussi à connaître le monde et les lois qui le régissent. Combien de fois, en conduisant votre voiture, ne jetez-vous pas un coup d'œil dans votre rétroviseur ! Vous pouvez ainsi circuler normalement. Vous voyez ceux qui vous rattrapent et vous doublent. Et si vous faite une marche arrière, vous voyez les obstacles et vous agissez en conséquence. Vous savez où vous en êtes. Vous évitez si possible l'accident. De même la Parole de Dieu donne la vraie connaissance du monde, de son origine, de sa situation, de ses malheurs, des forces qui s'y affrontent, de sa destinée. Vous constatez que la Bible est un miroir très utile.

J'ajouterai que c'est un miroir de vérité. Vous pouvez trouver des miroirs achetés pas chers dans un super marché et qui présentent des défauts. Ils altèrent ce qu'ils reflètent, parce qu'ils ne sont pas de bonne qualité. Il existe aussi des glaces déformantes ou grossissantes. Mais la Parole de Dieu est un miroir exact. Parce qu'elle est la Vérité. Elle est parfaite, sans erreur. Elle vient d'en haut, par l'intermédiaires de témoins choisis par le Seigneur. Je peux m'y fier entièrement, parce qu'elle digne de foi, étant inspirée par Dieu lui-même.

La Bible est un miroir utile. Elle propose une direction pour la vie. Elle ouvre des chemins. Elle donne des réponses. Elle procure la paix, la consolation. Elle réconforte, encourage, fortifie. Elle éclaire le passé, le présent et l'avenir. Elle révèle l'Amour. Elle recèle, il est vrai, des mystères, comme Dieu a les siens. Mais elle éclaire suffisamment pour que nous puissions y ajouter foi et pour être guidés. J'ai rencontré, venant de tous les continents, des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes, qui avaient satisfait leur quête de sens en lisant la Bible.

Alors vous aussi, prenez-la, lisez-la. Ouvrez-la, le matin par exemple, comme ce matin au réveil, je suis sûr que l'un de vos premiers gestes a été de vous regarder dans la glace. Arrêtez-vous sur une phrase, méditez sur un verset, étudiez un passage. On peut revenir à la Parole plusieurs fois par jour, même très souvent. Elle ne m'a jamais lassé. Elle m'a toujours émerveillé. Vous aussi jetez-y un regard ! Plongez-y vos regards, selon une expression biblique. Ainsi les impressions qu'elle vous donne resteront gravées dans votre mémoire et dans votre esprit. On laisse rarement un miroir en haut d'une étagère ou dans un placard. Ainsi ne laissez pas votre Bible se couvrir de poussière. Mais ouvrez-la, faites un effort pour la comprendre, seul ou avec vos amis. Venez l'écouter à l'Eglise, au Temple, partout où elle est annoncée.

Mais n'en restez pas là. Dès que vous l'avez entendue, mettez en pratique ce que vous en avez compris. Ne faites pas comme celui qui s'aperçoit, en s'examinant dans le miroir, qu'il s'est mis du noir au visage, et qui s'en va sans se laver. Ne lui ressemblez pas. Attentif à la Parole, vous vous efforcerez de l'inclure dans vos projets. Vous découvrirez alors une nouvelle dimension à votre vie. Vous serez bénis par le Seigneur, selon sa promesse.

Aujourd'hui un miroir est indispensable. En êtes-vous persuadé ? Si la Bible est un miroir, soyez persuadé qu'elle est vitale et méditez-la souvent.

Message radiodiffusé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Messages d'espoir